Tour Auto Optic 2000 – Temps forts de l’étape 4

Il est 7h30, le soleil illumine les ruines du château de Crussol qui surplombent la ville de Valence. La première voiture en régularité quitte le parc fermé en direction de l’Abbaye de Bouchet. Au programme, plus de 310 km dont deux spéciales et un passage sur le circuit de Ledenon sous une pluie battante. Pour rappel, sa configuration est unique puisque son sens de rotation est inversé à celui des aiguilles d’une montre, mais pas de quoi effrayer nos pilotes ! La ville de Nîmes les accueille pour la nuit, aux pieds de ses arènes, où l’amphithéâtre romain pourra garder un œil sur les voitures du parc fermé.

La pluie, qui depuis le début de la journée avait épargné les concurrents, s’est invitée en grande pompe sur le circuit de Lédenon. Cela a permis aux ouvreurs François Chatriot et Ari Vatanen en BMW de réaliser un beau spectacle avec de jolies dérives maitrisées pour le plus grand plaisir des spectateurs venus en nombre sur le circuit.

La journée a finalement permis de départager et de définir le leader du plateau régularité sur cette quatrième étape. C’est finalement la Ferrari 275 GTB de Brocades Zaalberg / Drapeau qui prend la tête.

Sur le plateau compétition, la bataille fait rage sur les trois premières marches du podium entre la Matra MS 650 de Mr John of B / Sibel, la Porsche 911 2,3L ST de Beck / Schaffer et le médiatique duo Pernaut / Cohen en Alfa Romeo 1750 GTAM. Et pourtant leurs configurations techniques sont totalement différentes : moteur arrière sur la Porsche, moteur avant pour l’Alfa Romeo et central pour la Matra. Côté VHC, Van Riet et Werner mènent toujours le jeu suivi de près par Berchon / Bordier.

CLASSEMENTS