Règlement et matériel

Régularité

Le Rallye des Princesses Richard Mille est une épreuve de régularité inscrite au calendrier FFSA. Elle comporte des « liaisons » sur route ouverte à la circulation et des « épreuves spéciales » aussi appelées « secteurs de régularité » (SR). Le jeu consiste à suivre, sur ces « secteurs de régularité », une moyenne donnée par l’organisation en fonction de l’âge du véhicule. Par exemple, un équipage engagé sur une Triumph des années 1960 devra se rapprocher le plus possible d’une moyenne de 50 km/h. Les concurrentes connaissent le point de départ de la spéciale, mais ne savent pas où se situe l’arrivée. Elles sont guidées par un road-book, un chronomètre et un rétrotrip (tripmaster mécanique) qui leur permet de connaitre les distances partielles et totales. Le rôle de la copilote est très important pour rythmer la conduite de sa pilote.

Matériel

Le GPS Tripy fournit par l’organisation a trois fonctions :

  1. Il donne heure officielle du rallye
  2. Il permet d’établir les classements en temps réel
  3. Il sait exactement localiser les voitures

Catégories

Sont admis à participer les véhicules d’après-guerre jusqu’à 1989 (date de la 1ère immatriculation).

  • Groupe 1 : de 1946 à 1961 (moyenne basse)
  • Groupe 2 : de 1962 à 1965 (moyenne intermédiaire)
  • Groupe 3 : de 1966 à 1971 (moyenne intermédiaire)
  • Groupe 4 : de 1972 à 1976 (moyenne haute)
  • Groupe 5 : de 1977 à 1981 (moyenne haute)
  • Groupe 6 : de 1982 à 1985 (moyenne haute)
  • Groupe 7 : Classic * (moyenne haute)

* Concerne des véhicules reconstruits selon l’esprit de l’époque.

Moyennes

Moyenne basse : 40 km/h
Moyenne intermédiaire : 45 km/h
Moyenne haute : 50 km/h
Villages : 30 km/h

Classement

Un classement est établi sur base des temps réalisés par les équipages.

  • Pour chaque seconde au-dessous du temps idéal (avance) : 2 points de pénalité.
  • Pour chaque seconde au-dessus du temps idéal (retard) : 1 point de pénalité.