Ultime Tour de piste avant le début du Mans Classic

Pour sa 10ème édition, Le Mans Classic se tiendra du 30 juin au 3 juillet 2022. Nous finissons aujourd’hui notre présentation des véhicules ayant marqué leur époque et qui participeront à cette nouvelle édition.

Accordons-nous donc, et pour notre plus grand plaisir, un ultime focus sur quelques bolides dont les plateaux n’ont pas encore été abordés avec l’Alfa Romeo 8C 2300 pour le plateau 1 (1923/1939), l’Aston Martin DB3S pour le plateau 2 (1949/1956), la Porsche 904 Carrera GTS pour le plateau 4 (1962/1965) et l’Alpine A 210 pour le plateau 5 (1966/1971).

PLATEAU 1

ALFA ROMEO 8C 2300 DE ROBERT KAUFFMAN N°9

Le moteur à huit cylindres en ligne de cette Alfa se montrera résolument sophistiqué lors de ses premières apparitions. Pour cette raison précise, le directeur général d’Alfa Romeo de l’époque décidera de faire participer ce chef d’œuvre mécanique aux 24 Heures du Mans.

La 8C 2300 Le Mans pèse environ 1000 kg et atteint les 200 km/h. Elle sera rapidement qualifiée de “voiture de course invincible“. L’édition 1934 des 24 Heures comptera d’ailleurs six de ces bolides et c’est finalement le duo Sommer-Chinetti qui remportera une superbe victoire à bord de cette Alfa Romeo 8C 2300, maintenant propriété de Robert Kauffman.

Alfa Romeo 8C de Robert Kauffman N°9

PLATEAU 2

ASTON MARTIN DB3S DE CARLOS SIELECKI N°36

L’Aston Martin DB3S fit ses débuts à Silverstone en 1952 avec une septième place. Elle échouera au Mans en 1954, la carrosserie de coupé se montrant instable à haute vitesse.

Pour la saison 1955, elle fut reconstruite selon les dernières spécifications avec une nouvelle carrosserie de roadster, des freins à disque Girling et des jantes Borrani.

1955 fut l’année de la réussite avec une 2ème place au classement général des 24 heures du Mans. La même année, elle sera conduite à la victoire à Silverstone avec le britannique Reg Parnell à son volant.

L’Aston Martin DB3S de Carlos Sielecki est résolument l’un des châssis DB3S les plus réussis.

Aston Martin DB3S de Carlos Sielecki N°36

PLATEAU 4

PORSCHE 904 CARRERA GTS DE RAINER BECKER N°10

Dans l’univers des “classiques“, peu de voitures sont aussi rares et élégantes que les légendaires Porsche 904 GTS. Produites en série limitée entre 1964 et 1965, elles ont connu leurs heures de gloire sur la piste et ont ouvert un nouveau chapitre dans l’histoire sportive de Porsche.

La 904 Carrera GTS fut la première Porsche avec un corps en plastique. Cent exemplaires ont dû être construits afin de qualifier la voiture pour la classe GT. Une deuxième production de vingt autres voitures suivra pour laquelle seize d’entre-elles seront assemblées. La 904 Carrera GTS de Rainer Becker fut non seulement une voiture de course très réussie du début des années 1960, mais reste à ce jour l’un des modèles les plus attrayants conçu par la marque.

Porsche 904 Carrera GTS de Rainer Becker N°10

PLATEAU 5

ALPINE A 210 DE GABY VON OPPENHEINM N°46

Dès 1963, Alpine se lance dans l’aventure des 24 heures du Mans avec un prototype mis au point pour les courses d’endurance, la M63. La voiture servira de base au développement des prototypes jusqu’en 1969. Différents modèles se sont illustrés en compétition, et notamment l’A210 avec sept exemplaires fabriqués entre 1966 et 1967.

L’Alpine A 210 de Gaby Von Oppenheim prendra le départ des 24H du Mans 1966 et 1967. Pour sa première participation, elle fera sensation en franchissant les 200 km/h de moyenne seulement équipée d’un moteur 1300 cm3. Une prouesse pour une voiture française à l’époque.

Alpine A 210 de Gaby Von Oppenheim N°46
Panier
Retour haut de page