Tour Auto 2022, de la capitale de la porcelaine à la capitale du vin

Au petit matin de cette 3ème étape du Tour Auto, les premières voitures ont quitté le Parc Fermé de Limoges en direction de Bordeaux. Pas de passage sur circuit aujourd’hui, mais 442 km marqués par trois spéciales sur routes fermées à travers le Perigord noir et ses sites troglodytiques, les coteaux de Monbazillac et les prestigieux vignobles de l’or rouge Bordelais, Saint-Emilion. Après une halte dans le magnifique Château de la Bourlie pour le déjeuner et une épreuve spéciale, les concurrents ont poursuivi leurs routes à travers les vignobles et domaines de la région pour atteindre Bordeaux dans la soirée.

Pilote à suivre… Thierry Boutsen #218 semble avoir parfaitement pris en main sa Shelby Cobra 189, puisqu’il a réalisé le meilleur temps dans la catégorie VHC (Véhicule Historique de Compétition) devant la Lotus Elan de Joachim et Christina von Finckenstein. Le pilote Belge, déjà intouchable depuis le départ sur les circuits promet encore de nous épater, rendez-vous demain à Nogaro !

La première épreuve spéciale de la journée dans le Limousin a été neutralisée suite à la sortie de route de l’Austin-Healey 100-4 de 1955.

La dernière spéciale de la journée en bord de vigne a donné du fil à retordre aux pilotes des plateaux 4 et 5 avec plusieurs sorties de route spectaculaires. La Jidé 1600 de Johan Allagnon et Joanna Bouquillon #295 a filé tout droit direction les vignes après une intersection. Rien ne les arrête, ils ont pu repartir avec l’aide des riverains pour terminer cette épreuve chronométrée. Cela n’a malheureusement pas été le cas de l’équipage père/fils Roderick Jack et Rory Jack #245 avec leur Alfa Romeo Giulia Sprint GTA suivi de l’équipage père/fille Timm Meinrenken et Lara Meinrenken- Schwiering #246 qui ont dû abandonner cette spéciale. Nous espérons les voir repartir demain matin de Bordeaux pour rallier Pau.

Panier
Retour haut de page