Obrigado ! Fin de la saison Peter Auto 2022 à Estoril Classics

Dernier rendez-vous de la saison 2022 des Series by Peter Auto à Estoril Classics. 250 pilotes se sont donnés rendez-vous sur le circuit ensoleillé d’Estoril dans la belle province de Cascais pour s’affronter en piste une dernière fois avant de ranger casques, combinaisons, gants… Et de laisser reposer les mécaniques avant la saison prochaine.

Depuis jeudi, les moteurs vrombissaient sur le tracé d’Estoril, d’abord avec les essais privés pour s’approprier les 4,182 km et ses 13 virages puis vendredi avec les premières qualifications. Les 13 courses ont ponctué un week-end aux airs d’été indien pour le plus grand bonheur des spectateurs Portugais venus en nombre. Retour sur les faits de courses du week-end. Ce dernier meeting de la saison dans la région de Cascais nous a réservé un accueil très chaleureux, prochain rendez-vous du 6 au 8 octobre 2023 !

Crédit photo : Félix Macias

CLASSIC ENDURANCE RACING 2

Au départ de la course Classic Endurance Racing 2, on retrouvait deux Toj sur la première ligne de la grille de départ mais très rapidement Maxime Guenat #50 a propulsé sa Lola T286 (1976) en première position. S’en est suivi, un beau combat à coup de dixième de seconde entre ces pilotes, jusqu’au moment où Yves Scemama #52 a été contraint d’abandonner avec sa Toj SC304 (1976). On pouvait penser à ce moment-là que Maxime Guenat #50 allait se diriger vers la victoire mais il y a eu neutralisation puis un ravitaillement obligatoire pour ce dernier. Il a décidé de rester en piste derrière la voiture de sécurité alors que les outsiders de cette course rentraient au stand. Après son passage au ravitaillement, il s’est retrouvé en 9ème position du classement général. Il a entamé une belle remontée de la course mais c’est dans l’avant dernier tour qu’il a pris la tête du classement sur le Suisse Philipp Bruehwiler #42 qui a pris la 2ème place du podium. 3ème place du podium bien mérité pour Russel Büsst #22 avec sa Chevron B31 (1975).

FIFTIES’ LEGENDS

L’épreuve Fifties Legends a été marquée par la remontée extrêmement rapide d’Eugène Deleplanque #7 avec sa TVR Grantura MK III (1963), parti en fond de grille, jusqu’à la 2ème place. En tête, Serge Kriknoff #99 avec sa Lotus XI 1500 (1956) a tenu bon car il a conservé 9’4 secondes sur la TVR d’Eugène Delplanque #7 à l’arrivée. Notons également une superbe bagarre entre les Mini Cooper S d’un bout à l’autre de la course avec une belle 3ème place au podium pour David Barrere #25 avec son Austin Mini Cooper S 1275 (1964).

ENDURANCE RACING LEGENDS & GROUP C RACING

Course 1

Lutte en Endurance Racing Legends avec les deux MG-Lola qui étaient parties depuis la première ligne et sont restées en tête jusqu’à la fin de la course. Christian Gläsel #20 avec sa MG-Lola EX257 (2004) a pris le dessus sur la MG-Lola EX257 (2001) de Mike Newton #25 qui avait une version légèrement moins puissante. Superbe troisième place au podium finale pour la Keiler KII (1998) de Marc Jully #60.

Course 2

Cette 2ème course était très attendue avec le doublé des MG-Lola pilotées respectivement par Christian Gläsel #20 et Mike Newton #25. Ce doublé n’a finalement pas eu lieu à cause des problèmes moteur de Christian Glasel #20 qui l’ont obligés à rester un peu plus longtemps que prévu dans les stands. Une situation qui a profité au britannique Mike Newton #25 avec sa MG-Lola EX257 (2001), déjà pilote de la #25 à l’époque et qui s’est imposé à l’arrivée de la course. Excellente 2ème place pour la Keiler K II (1998) de Marc Jully #60 devant Patrick Simon et Sébastien Glaser #22 dans leur Porsche 993 GT2 Evo (1999).

SIXTIES’ ENDURANCE

47 voitures ont pris le départ du Sixties’ Endurance, la course qui compte le plus de voitures en piste. Nous avons assisté à une belle bagarre des Cobra pendant cette course de deux heures. Si nous attendions peut-être la victoire d’un équipage britannique, c’est finalement le jeune équipage Guillaume Mahe et Maxime Guenat #51 dans leur Shelby Cobra 289 (1963) qui se sont imposés avec un avantage de 10 secondes par rapport à la Cobra d’Harvey Stanley #355. Le pilote s’est bagarré pendant toute la deuxième partie de course avec le journaliste et pilote Allemand Patrick Simon #369. Puis c’est finalement Patrick Simon qui a lâché prise en fin de course laissant la seconde place à Harvey Stanley #355.

2.0L CUP

Épreuve spectaculaire de la 2.0 Litre Cup pour entamer ce beau dimanche ensoleillé. Une épreuve de 90 minutes marquée d’emblée par l’abandon de Mark Sumpter #77 qui était le concurrent principal de la Porsche 911 2.0 L d’Andrew Smith et Oliver Bryant #64. Après son pitstop et un changement de pneu, Oliver Bryant #64 a effectué une belle remontée et a parfaitement géré les derniers tours pour monter sur la première marche du podium devant Matthew Holme #9 et Bonamy Grimes #116.

THE GREATEST’S TROPHY

Le début de la course a été marqué par un départ en fond de grille pour Christian Bouriez #46 avec sa Bizzarrini 5300 GT (1965) tandis que malheureusement celle de Dirk Ebeling et de Christian Schoedel #68 étaient absentes sur cette grille de départ. On attendait une remontée de Christian Bouriez #46 Bizzarrini 5300 GT (1965) et on l’a eue ! Une remontée spectaculaire parfaitement négociée par le pilote français qui a remporté la victoire devant Yves Vögele #58 en Porsche 904/6 Carrera GTS (1964). Enfin, c’est Charles de Villaucourt #22 Lister Jaguar Knobbly (C) (1968) qui a complété le podium. Nous noterons une 4ème,5ème et 6ème place pour les autres membres de la famille Vögele qui monopolisent une bonne partie du classement de ce Greatest’s Trophy.

HERITAGE TOURING CUP

Une domination des Ford Capri RS 3100 était attendue puisqu’elles ont monopolisé les quatre premières places de la grille de départ. Finalement une seule manquait à l’appel à l’issue des 60 minutes de course, celle d’Yves Scemama #52, la Ford Capri RS 3100 Cologne (1973) contrainte à l’abandon suite à des problèmes techniques. C’est donc la jeune génération qui a pris le pouvoir sur cette course avec un Maxime Guenat #50 largement dominant, et avec une troisième victoire sur ce meeting de fin de saison, après les courses Classic Endurance Racing II et Sixties’ Endurance. Victoire de Maxime Guenat #50 confortablement positionné devant Emile Breittmayer #123 et Armand Mille #37. Ces trois-là forment clairement la jeune génération des Series by Peter Auto.

CLASSIC ENDURANCE RACING 1

Le plateau Classic Endurance Racing I était l’ultime épreuve des Series by Peter Auto du week-end mais aussi de la saison 2022. Nous avons vécu une course particulièrement intéressante, marquée par la domination de Mark de Siebenthal #114 en première partie d’épreuve sur l’exceptionnelle Porsche 908/03 (1970). Une fois la fenêtre de pitsop refermée, Mark de Siebenthal #114 a retrouvé sa position dans les rangs et c’est à ce moment-là qu’Armand Mille #35 a fait irruption avec sa Lola T70 Mk III B (1969) pour se porter aux commandes de l’épreuve et ne jamais quitter la première place. Derrière, on a assisté à une très belle lutte entre Emmanuel Brigand #97 et Rolf Sigrist #19 avec leurs Chevron B19 respectives. Tous les trois ont finalement terminé la course dans cet ordre-là. Notons qu’il n’y a pas vraiment eu de passage sous le drapeau à damier à cause de la casse moteur d’une Chevron B16 qui a déversé suffisamment d’huile pour la sortie d’un drapeau rouge.

Cette escapade dans la région de Cascais a également été marquée par les deux plateaux mis en place par l’organisateur de courses historiques Portugais Race Ready : la Classic GP Pré-1986 F1 et l’Iberian Historic Endurance. Mister John of B #69 et Soheil Ayari #2, deux pilotes habitués des Series by Peter Auto se sont livrés une belle bataille à bord de leur Ligier JS 11 (1979) et Ligier JS 21 (1083) à l’occasion de la course de la Classic GP Pré-1986 F1. Le plateau Iberian Historic Endurance a réuni 44 voitures d’une belle diversité, Porsche 904/6 et 911 3.0 RS, Alfa Romeo GTAm, Ford Escort RS 2000, Jaguar Type E…

Panier
Retour haut de page