fbpx

Le Mans Classic : Pleins phares sur les 4 courses de support de l’édition 2023

Depuis maintenant plusieurs éditions, le week-end rallongé du Mans Classic permet, en plus des 6 plateaux réguliers rassemblant les voitures ayant marqué l’histoire des 24 Heures du Mans entre 1923 et 1981, d’accueillir des courses de support. Tout d’abord deux des plateaux des Series by Peter Auto : le Group C Racing et l’Endurance Racing Legends, qui méritent presque l’appellation « Plateaux 7 et 8 » tant les voitures qui les composent ont marqué l’histoire de la grande course sarthoise. Le plateau Porsche Classic Race Le Mans, rassemblant les GT de la marque de Zuffenhausen produites entre 1965 et 1981, rempilera pour la troisième fois en 2023. Le dernier plateau support mettra lui à l’honneur près de 70 Bentley d’Avant-Guerre rassemblées dans le cadre de la Benjafield’s Le Mans Centenary Race, célébrant le double anniversaire des 24H du Mans et de la première participation d’une Bentley à l’épreuve mythique dès 1923.

Group C Racing

C’est l’occasion de revoir en piste ce que beaucoup considèrent comme les plus performantes et innovantes voitures d’endurance jamais conçues, issues de l’imagination des esprits les plus brillants que le sport automobile ait connu.

Le terrain de jeux principal des Group C fut bien entendu la piste du Circuit de la Sarthe, de 1982 à 1993, lorsqu’on y voyait les Porsche 956 se bagarrer avec les Lancia LC2, ou les Jaguar XJR12 avec les Sauber C11. Aux côtés de ces grands constructeurs, des “artisans“ comme Cougar, Dome, Rondeau, Spice ou WM formèrent des grilles toutes aussi spectaculaires que denses ! Les Group C furent également les seules voitures à pouvoir frôler la barre des 400 km/h au Mans, ce jusqu’à l’instauration des deux chicanes sur la ligne droite des Hunaudières en 1990.  Abandonnée au début des années 90, l’ère des Group C Racing reste considérée comme le véritable Âge d’or de l’Endurance pour la plupart des spécialistes de la discipline. Pour le plus grand plaisir des puristes, ce plateau s’illustrera au Mans Classic en 2023 sur 2 courses, dont une nouvelle course sprint de 30 minutes au lever du soleil le dimanche matin.

Endurance Racing Legends

C’est en Endurance Racing Legends (ERL) que l’on retrouve les automobiles les plus modernes du Mans Classic. Ce plateau regroupe des voitures particulièrement appréciées des jeunes spectateurs : les GT et les prototypes des années 1990 et 2000.

Cette nouvelle ère succède aux Group C en faisant donc re-entrer en jeu la catégorie GT. Plusieurs grands constructeurs sont de retour au Mans dans la deuxième moitié des années 1990. Nissan, Porsche, Mercedes, Toyota ou encore McLaren et leurs modèles GT1 font fureur en piste, profitant d’un règlement favorable. Le changement de règlementation à partir de 1999 fait pencher la balance à nouveau vers les prototypes. Les Audi R8 LMP débutent leur riche histoire au Mans, talonnées par les Bentley Speed 8.

La montée en puissance de l’Endurance Racing Legends représente un véritable clin d’œil pour Peter Auto, l’organisateur ayant largement contribué à l’histoire de ces voitures sur les circuits, tant dans les années 1990 avec le BPR (Barth-Peter-Ratel) que dans les années 2000 avec Le Mans Series.  

Les voitures de l’ERL pourront en découdre lors de 2 courses sur les 13,6 km qu’offre le Circuit des 24 Heures du Mans en 2023. Gare aux tympans les plus fragiles !

Porsche Classic Race Le Mans

Porsche France et Peter Auto réunissent un plateau exceptionnel de Porsche historiques, dans une course disputée sur le grand circuit du Mans, où le constructeur allemand détient le record de 19 victoires aux 24 Heures.

Cette course met en scène plus de 70 voitures dont les modèles vont des premières 911 (1965) dont les versions course étaient alors encore très proches des modèles de série, jusqu’aux dernières 935 (1981) dont les versions les plus puissantes approchaient, voire dépassaient, les 800 chevaux.

Benjafield’s Bentley Race Le Mans

La belle histoire et les victoires de Bentley au Mans vers la fin des années 20, voici ce que le nouveau plateau exceptionnel monté en association avec le Benjafield’s Racing Club*, promet de nous faire revivre à l’occasion de cette édition du centenaire. 

Plus d’une soixantaine de Bentley Boys de nos jours, au volant de bolides que pilotaient ceux d’avant-guerre (3 Litre Sport, 4,5L Tourer et autres Speed-Six), seront là pour nous rappeler qu’elles étaient les plus fameuses automobiles du début du 20° siècle et que Bentley était l’un des constructeurs automobiles les plus célèbres.

*Le Benjafield’s Racing Club porte le nom de l’un des premiers Bentley Boys, vainqueur des 24 Heures du Mans 1927 au volant d’une Bentley 3 litre-Supersport. Le Dr Dudley Benjy Benjafield est également le fondateur du très sélect BRDC (British Racing Drivers Club). 

Panier
Retour en haut