Chantilly Arts & Elegance Richard Mille : une édition couronnée de succès

La 6ème édition de Chantilly Arts et Élégance Richard Mille qui s’est déroulée ce dimanche 25 septembre dans le domaine du Château de Chantilly a tenu toutes ses promesses. Catapulté parmi les concours d’élégance de dimension internationale de référence depuis sa création en 2014, cet évènement poursuit sa progression, tant sur le plan de la fréquentation du public, que par la richesse des automobiles inscrites dans les différents concours.

Cette année, 20 000 spectateurs ont été séduits par 9 voitures en lice pour le Concours d’Élégance. Tout comme par les presque 100 bolides venus du monde entier présents pour le Concours d’État Les Plus belles Voitures du Monde, tous prétendants à une victoire dans leur classe respective et à l’un des deux titres suprêmes de Best of Show attribués selon leur époque. La présence de 40 clubs réunissant 700 voitures exposées dans le Domaine faisait également partie intégrante de l’évènement et a participé au succès de l’immense Garden Party à laquelle le public était invité à se joindre.

À l’occasion de cette sixième édition et de son Concours d’Élégance, neuf voitures ont été jugées. Parmi celles-ci figuraient deux révélations internationales et trois révélations européennes. Toutes ces voitures ont pour l’occasion été associées à un grand nom de la mode, tels que l’étaient les Concours d’Élégance des années 1920, créant ces rencontres extraordinaires où des voitures d’exception de l’époque, souvent personnalisées par de célèbres carrossiers, étaient exposées en compagnie de femmes élégantes habillées des derniers vêtements des grands noms de la mode française.

C’est la superbe Aston Martin DRB22 qui a remporté le Concours d’Élégance, ce concept-car rappelle l’esprit et les lignes des célèbres DBR1 et DB3S. Le prix du public a été décerné à la Renault R5 Turbo 3E

Grand Prix des Clubs FFVE :
Rolls Royce Enthusiasts Club 

Prix Spécial FFVE de l’authenticité :
Citroën SM Mylord Cabriolet Chapron (1972)

Prix du public : 
Renault R5 Turbo 3E

Prix de l’innovation :
DS E-Tense

Best of Show Concours d’Élégance :
Aston Martin DBR22

Best of Show Concours d’État :
Avant-guerre : Hispano-Suiza H6C Dubonnet Xenia (1938) 
Après-guerre : Talbot Lago T26 GS Barchetta Motto (1950)

LISTE DES 9 VOITURES EN LICE

  • Aston Martin DBR22 (Couturier : Ozgur)
  • Bentley Mulliner Batur (Couturier: Balmain)
  • DS E-TENSE PERFORMANCE (Couturier : Nicha)
  • Delage D12 (Couturier : Jean-Claude Jitrois)
  • Bugatti W16 Mistral (Couturier :  Dylan Parienty)
  • McLaren Artura (Couturier : Lanvin)
  • De Tomaso P72 (Couturier : Gemy M.)
  • Renault R5 Turbo 3E (Couturier : La Fameuse)
  • Volkwagen GEN.TRAVEL (Couturier: Stefan Djakovitch)

De cette exposition unique en son genre, un bolide exceptionnel a remporté l’adhésion du jury pour l’attribution du Best of Show des voitures d’avant-guerre : l’HISPANO-SUIZA H6C Dubonnet Xenia de 1938

La TALBOT LAGO T26 GS Barchetta Motto de 1950 s’est vue attribuer le prix du Best of Show des voitures d’après-guerre.

Parmi les prix spéciaux, citons le Prix Spécial FFVE de l’authenticité décerné à la CITROËN SM Mylord Cabriolet Chapron de 1972. Orchestré par la FFVE, le grand Prix des Clubs à récompensé le Rolls Royce Enthusiasts Club pour la qualité d’ensemble de sa présentation.

Finalement, les amateurs d’automobiles toutes générations confondues, mais également les familles présentes ont de nouveau été conquis par le programme de cette 6ème édition de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille qui célébrait l’art de vivre à la française au travers de nombreux ateliers et d’animations proposées dans le domaine de Chantilly.

LES PRIX DU CONCOURS D’ETAT PAR CLASSE

Les voitures de course de 1905-1925 :
1er Prix : Ballot 3/8 LC Grand Prix (1920)

Les voitures iconoclastes :
1er Prix : Ferrari 365 P Berlinetta Speciale ‘’The Posti’’ (1966)
Prix spécial : Lamborghini Miura P400 (1968)

Alpine : Les voitures de Course :
1er Prix : Alpine M63 (1963)
Prix spécial : Alpine M64 (1964)

Hommage à Roland D’Ieteren : la Carrosserie Touring (Avant-Guerre) :
1er Prix : Alfa Romeo 6C 2500 SS Touring (1939)
Prix Spécial : Alfa Romeo 6C 1750 Aérodinamica Touring Tipo Mille Miglia (1931)

Hommage à Roland D’Ieteren : la Carrosserie Touring (Après-Guerre) :
1er Prix : Alfa Romeo 1900 SSC Touring Superleggera (1954)

Hommage à Roland D’Ieteren : la Carrosserie Touring (Les voitures depuis les années 2000) :
1er Prix : Touring Superleggera Aero 3 (2015)

Bugatti, La Renaissance :
1er Prix : Bugatti EB110 S ‘Le Mans’ (1994)

Bugatti 55 :
1er Prix : Bugatti Type 55 Roadster (1932)

Une grande marque : Hispano-Suiza
1er Prix : Hispano-Suiza H6C Dubonnet Xenia (1938)
Prix Spécial : Hispano-Suiza H6B Torpedo Gallé Sport Dubos (1929)

Les barquettes : passé, présent, futur
1er Prix : Talbot Lago T26 GS Barchetta Motto (1950)
Prix Spécial : Maserati 300 S (1955)

Les voiture en état d’origine (Avant-Guerre) :
1er Prix : Pipe Serie E (1904)
Prix Spécial : Hispano-Suiza H6B Convertible Phaeton Derham (1926)

Les voiture en état d’origine (Après-Guerre) :
1er Prix : Citroën SM Mylord Cabriolet Chapron (1972)
Prix Spécial : Autobleu 4CV Chapron (1955)

70ème anniversaire de la Bentley Continental :
1er Prix : Bentley R-Type Continental (1953)
Prix Spécial : Bentley Continental S1 Drophead Coup Park Ward (1955)

“Hommage à Betty“ : Les voitures de sport américaines ouvertes
1er Prix : Kurits-Buick 500 X (1955)

Un constructeur italien : De Tomaso
1er Prix : De Tomaso Pantera 7X (1973)

La légende des 24 Heures Du mans : La course à l’indice de performance
1er Prix : Panhard Monopole X86 (1956)
Prix Spécial : Alpine M64 (1964)

La légende des 24 Heures Du mans : vitesse & aérodynamisme sur les Hunaudières
1er Prix : Ferrari 512 M (1971)
Prix Spécial : CD-Panhard LM64 (1964)
Prix de la persévérance : Olivier Bore – Bristol 450 Le Mans (1954)

“Ce que nous avons essayé de transmettre lors de cette 6ème édition de ce Concours d’Élégance Richard Mille est tout à fait exceptionnel. Avec mon ami Richard Mille, nous avons donné naissance à un évènement qui n’est pas seulement un concours pour les passionnés, mais aussi quelque chose qui tourne autour de l’Art de Vivre à la française. Le cadre est déjà enchanteur et nous avons choisi de l’accompagner de la plus belle des manières, notamment grâce à une gastronomie et à une décoration soignées.

Beaucoup d’animations ont été mises en place pour tenir en haleine petits et grands. C’est un évènement que nous avons prioritairement souhaité familial. Nous voulions que les enfants puissent se faire plaisir, tout comme leurs parents. Nous avons donc créé nombre d’animations avec différentes thématiques. C’est évènement fut une invitation à un week-end exceptionnel à la campagne, un bond dans le temps et dans le passé puisque les premières voitures présentes datent de 1905.

Nous mettons un point d’honneur à proposer à chaque nouvelle édition quelque chose de nouveau et d’inédit. Le village a été modifié, les spectacles sont différents et les concept-cars mettent toujours plus en avant la vision d’avenir des différentes marques automobiles. De plus, les classes du Concours d’État sont renouvelées à chaque nouvelle édition et collent aux thématiques et aux actualités du moment. Cette année nous avons souhaité mettre en avant le centenaire des 24 Heures du Mans qui aura lieu en 2023. Avec mes amis de l’Automobile Club de l’Ouest, nous avons proposé deux classes dédiées à cet évènement unique et historique.

Enfin je conclurais en disant que le domaine du Château de Chantilly est un véritable défi pour un Concours d’Élégance, car il nous oblige à délivrer un évènement de qualité d’une dimension hors du commun. Le pari a été tenu pour cette 6ème édition et prouve qu’il s’agit d’un évènement à maturité en termes de prestige, de fréquentation et de rayonnement international. Pour preuve, les constructeurs automobiles viennent de plus en plus nombreux à ce rendez-vous qui leur propose une visibilité différente des traditionnels salons automobiles ».

Patrick Peter
Panier
Retour haut de page