Arrivée du Tour Auto en principauté d’Andorre ultime étape Pau – Andorre

Qui a dit que les Français étaient autophobes ? Pas nous ! Lors de cette 31ème édition, les spectateurs nous ont prouvé une fois de plus qu’ils aimaient les belles automobiles. Sourires aux lèvres et encouragements étaient les maitres-mots de ces cinq jours à travers des paysages sublimes entre routes bucoliques, montagnes et vignobles. Les spectateurs étaient nombreux sur le bord de nos belles routes françaises, dans les « zones publics » des épreuves spéciales sur route et dans les tribunes des circuits pour venir admirer les voitures de collection et soutenir pilotes et co-pilotes. Cette dernière journée a été cadencée par trois épreuves chronométrées sur routes fermées, dont la dernière en Andorre. C’est déjà l’heure de révéler les vainqueurs des sections Régularité et Compétition ? Et cette année, c’est la Belgique qui est en tête ! Seules les voitures inscrites en VHC : Véhicule Historique de Compétition peuvent prétendre au titre de vainqueur du Tour Auto.

Cette 31ème édition a une fois de plus tenu ses promesses avec 232 voitures au départ et du spectacle tout au long des étapes À l’arrivée en Andorre, certaines étaient presque dans le même état qu’au départ et d’autres un peu endommagées dans les passages difficiles des spéciales. Quelques concurrents ont dû abandonner la course en raison de casses moteurs ou divers problèmes mécaniques on réparables.

le podium de la catégorie regularité

Pendant cinq jours, les équipages inscrits en régularité se sont confrontés au respect du temps sur 12 épreuves chronométrées sur routes fermées et circuits. La concentration était de mise pour respecter la moyenne prédéfinie en fonction de la catégorie de vitesse choisie au départ : rapide, moyenne, intermédiaire et lente. Le classement VHC ci-dessous :

1/ Jean-Jacques Martens et Aswin Pyck #34 Volvo PV 444
2/ Gérald d’Incau et Nicolas Pagano #22 Jaguar E-Type 3.8
3/ Martin H. Sucari et Pedro San Martin #41 Porsche 356 (A) 1600 Coupé

Ainsi qu’en catégories G et I :

Jean Rigondet et Olivier Souillard #95, vainqueurs de la catégorie G
Tommy Eriksson et Erwin Siesling Porsche 911 2,5L St GR4, vainqueurs de la catégorie

le podium de la catégorie competition

Le coude à coude a été serré tout au long de la semaine entre les trois équipages de tête, tant sur les spéciales où Raphaël Favaro, maitrisait parfaitement le volant de sa Lotus Elan 26R que sur les circuits où Thierry Boutsen, habitué des tracés roulait à la vitesse de l’éclair. En VHC :
1/ Thierry Boutsen et Hervé Ordioni #218 Shelby Cobra 289
2/ Raphaël Favaro et Thomas de Saulieu #211 Lotus Elan 26R
3/Damien Kohler et Sylvie Laboisne #212 Shelby Cobra 289

Ainsi qu’en catégories G, H et I :

Jérémy Lancksweert et Christophe Van Riet #273 Ferrari 365 GTB/4 Gr.IV, vainqueurs de la catégorie G
Mr John of B et Le Commandeur #251 Ligier JS2, vainqueurs de la catégorie H
Florent Jean et Yves Jean #Porsche 911 SC Gr.IV, vainqeurs de la catégorie I

Panier
Retour haut de page